77 rue de Charonne
Paris 11e
---
info@lalogeparis.fr
Tel. 01 40 09 70 40
---
M° Charonne / Bastille / Ledru-Rollin
#design
http://tusaisqui.fr
#conception&développement
http://www.darma.fr
Théâtre  Concerts  Danse  Soirées  Events  Bar
newsletter

Cours et ateliers

STAGES ET COURS 2016/2017

PARADIS PERDU - Stage de Laurent Bazin

Laurent Bazin a créé plusieurs spectacles à la Loge dont Bad Little Bubble B. qui a reçu le prix du festival Impatience en 2013, actuellement pensionnaire à la Villa Médicis, il créera l'Amour et les Forêts d'après le roman d'Eric Reinhardt à Angers et Valenciennes en mai 2017. 

Si l’histoire de la peinture regorge de visions de l’Enfer puissantes, le Paradis, lui, est toujours un lieu plus difficile à représenter. Comme si le bonheur ne souffrait pas la représentation, qu’on ne pouvait parler du Paradis qu’en son absence.  Le Paradis, c’est soit une nostalgie, soit une promesse, alors que l’Enfer impose son existence au présent.
Pour l’écriture théâtrale, pour l’acteur, la question de représenter le bonheur est un véritable défi.
Comment prononcer sur un plateau : « je suis heureux » sans craindre, la mièvrerie, le kitsch, ou la fadeur ? Comment représenter les nuances qui vont du simple bien être à la félicité sans perdre tout relief, et sans produire une caricature irritante ?
À travers des improvisations, des lectures, des investigations iconographiques et théoriques, teintées du séjour de Laurent Bazin à la Villa Médicis ou il a été pensionnaire 2015-2016, les participants chercheront avec lui à capturer cette chose toujours volatile qu'est le bonheur, et d'en produire des traces sur le plateau.

 

Dates : du 22 au 26 août 2016
Heures : de 10h à 17h
Tarif : 170 €
Lieu : 77, rue de Charonne

Inscriptions : merci d'envoyer un e-mail en indiquant vos prénom, nom, CV et téléphone à : sarah.lemignon@lalogeparis.fr et compagnie.mesden@gmail.com

 


J'AI UNE GRANDE CHOSE À ACCOMPLIR - Stage de Florian Pautasso

Je m’intéresse aux projets de vie. Très réfléchis, ou plus ou moins conscients. Communs – construire une maison, fonder une famille. Plus alternatif – collectionner les savonnettes ; conceptuel – aimer le plus de personnes possibles ; fasciste – exterminer tous les Juifs d’Europe, ou bien nihiliste – le projet de ne pas avoir de projet ! Le temps du stage, déterrer son propre projet de vie, ou s’en approprier un, pourvu qu’il soit un brin existentiel, en chercher les traces dans sa propre vie ou dans celle des autres, et puis tenter de l’éprouver, et en quelque sorte de le réaliser. Ce stage est l’opportunité que ces grandes entreprises intimes ne restent pas secrètes et irréalisées. La question de la forme se posera : laquelle est la plus appropriée pour exprimer son projet à un autre. Tout est possible : de la plus classique à la plus performative, issue de matériaux réels ou fictifs, etc. Tous les travaux seront présentés en interne dans un exposé final.

 

Dates : du 29 août au 02 septembre 2016
Heures : de 10h à 17h
Tarif : 170 €
Lieu : 77, rue de Charonne

Inscriptions : merci d'envoyer un e-mail en indiquant vos prénom, nom, CV et téléphone à : sarah.lemignon@lalogeparis.fr et florianpautasso@hotmail.fr


 

 

STAGES ET COURS 2015/2016

LE POINT C - Stage de Thibaud Croisy

"Très souvent, la création d'une pièce m'amène à travailler avec des gens dont je suis proche, ce qui n'est pas le cas pour un stage où se côtoient toujours plein de personnes inconnues, venant parfois d'horizons très différents. Mon intérêt pour cette forme vient de là, je crois, de ces associations d'individus dont le hasard décide, du désir brut de se rencontrer, de la possibilité de ménager un temps qui permette à chacun d'ouvrir les vannes de son imagination, seule déité en laquelle j'ai toujours cru. Alors cette fois, misons tout dessus et formulons cette question à l'attention de : TOUT LE MONDE. Si certains passent leur vie à chercher leur point G, ce lieu obscur de l'organisme dont la stimulation provoque soudain le maximum de jouissance, pourrait-on, en quelques jours seulement, trouver notre point C, ce territoire commun qui serait partagé par des gens foncièrement étrangers les uns aux autres ?

Pour que les membres d'un groupe (d'une microsociété) collaborent, je crois qu'il faut travailler à partir d'histoires intimes, personnelles, non avec des thématiques bateau censées parler au plus grand nombre mais qui, en réalité, n'intéressent personne. D'où la forme suivante : à côté de mises en situation et d'exercices que je proposerai quotidiennement, je livrerai d'emblée la liste de mes obsessions personnelles, convaincu qu'elles sauront raisonner avec celles de chacun. Nourritures aussi diverses que : 1) un quartier de Paris dans lequel j'aime me promener; 2) un lieu où je vais la nuit ; 3) un texte de Marguerite Duras équivalant à la révélation divine; 4) ce que pourraient être les vacances ; 5) ce que veut dire le vrai théâtre ; 6) un sujet de politique culturelle qui ne manquera pas de provoquer un vif débat ; 7) Thomas Bernhard décrivant la chute d'un corps sur un trottoir en béton ; etc. À chaque fois, il s'agira de s'approprier ces matériaux hétéroclites et d'en inventer un usage artistique possible, sous une forme que chacun sera amené à définir. Enfin et parallèlement, je tiens à ce que toutes les personnes présentes s'accordent sur un projet qu'il conviendra de développer ensemble et de mener à bien tout au long de la semaine.

Ce stage, qui prendra donc la forme d'une expérience collective, sera ouvert à tous : acteurs, danseurs, étudiants, ennemis de l'art, ébénistes, hommes-orchestre, amnésiques, incompétents. Il sera bien sûr découpé en différents temps mais restera aussi suffisamment lâche pour ne pas tomber dans la réalisation stakhanoviste d'un programme et pour cultiver le sens de l'inabouti. Sera-t-il sa propre fin ou connaîtra-il un avenir ? Seule l'étendue du point C le dira. Toujours est-il que nous essayerons de créer une communauté de pensée et d'action, un cercle souterrain et éphémère ou, dit en d'autres termes, un mouvement (une convulsion ?) qui ne pourra jamais être vendu, jamais devenir une marchandise."

Thibaud Croisy


Dates : du 31 août au 03 septembre 2015
Heures : de 11h à 18h
Tarif : 170 €
Lieu : 77, rue de Charonne

Inscriptions : merci d'envoyer un e-mail en indiquant vos prénom, nom et téléphone à : charlotte.weidmann@lalogeparis.fr, sarah.lemignon@lalogeparis.fr et thibaud.croisy@gmail.com

 

 

 

 

STAGES ET COURS 2014/2015

AGRANDIR LES VIVANTS - Workshop de Laurent Bazin

« Comment s'agrandir ? Agrandir les spectateurs, agrandir les acteurs, agrandir les lieux, agrandir le désir, agrandir les corps.
Suivre Spinoza, pour augmenter notre puissance d'audace, notre puissance de vie.
Nous tenterons tout, improvisations, épuisement, kitch grandiose, un vrai laboratoire entre pratique et théorie pour commencer l'année sous le signe d'une idée neuve : l'enthousiasme. »
Laurent Bazin est un compagnon de route de longue date de la Loge, il y a créé entre autres Bad Little Bubble B. prix du jury au Festival Impatience 2013, repris au Théâtre du Rond-Point et au 104 en novembre 2014. Il est artiste en résidence au 104 et à Mains d'Oeuvres pour la saison 2014/2015.

Dates : du 25 au 29 août 2014
Heures : de 10h à 17h
Tarif : 170 €
Lieu : 77, rue de Charonne


STAGES ET COURS 2013/2014

ATELIER THEATRAL DE CADAVRE EXQUIS & CINE-DEBAT SUR LUIS BUNEL - Dans le cadre du spectacle Manger des oursins

« A quoi servent, à quoi ont servi toutes ces oeuvres d'art quand on voit ce que l'humanité est devenue aujourd'hui ? » S'il avait pu détruire toutes ses pellicules de films avant d'en être empêché par André Breton, Luis Buñuel l'aurait sans doute fait.
Manger des oursins est le titre d'un court-métrage de Buñuel que nous n'avons pas vu et nous aimons imaginer que son principe d' écriture ne devait pas différer tant que ça de celui d'Un Chien Andalou. A Cadaquès, Luis Buñuel et Salvador Dali se lancent l'un l'autre des propositions de scènes à filmer avec pour seule contrainte de se plier, sans discuter, au droit de veto de l'autre. Cette manière de jouer avec le processus de fabrication, semblable à celle des surréalistes qu'ils rejoindront peu de temps après, teintera de ludisme l'écriture des futurs scénarios de Don Luis.
Le Collectif le Foyer vous invite à participer à une nouvelle façon d'appréhender l'écriture scénique. Le pari que nous avons fait est de s'attacher à raconter la vie du réalisateur en « brûlant la pellicule » et en respectant certains jeux d'écriture propres au surréalisme, comme le cadavre exquis par exemple. Cela demande une transposition du papier au théâtre, non pas en écrivant un texte, mais en composant avec des corps et des voix. Quels sont les jeux théâtraux qui permettent de traiter de toute ces choses en même temps ? C'est ce que nous allons explorer ensemble sur fond de culture hispanique.
Nous terminerons l'atelier avec la projection d'Un Chien Andalou suivi d'un ciné-débat autour du film et d'un verre de Sangria.


Date :  02 mars 2014
Heure : 13 h
Tarif : gratuit sur réservation 
Lieu : 77, rue de Charonne


ATELIER FRANK WEDEKIND - FREDERIC JESSUA

UN PRECURSEUR INSAISISSABLE :
Né en 1864 en Allemagne à Hanovre, il compose sa première pièce (en huit actes) à l'âge de treize ans ; il abandonne ses études pour écrire, et rompt avec son père ; à la mort de celui-ci son héritage lui permet de poursuivre sa passion ; il voyage à Londres, Paris, se lie d'amitié avec Strindberg (fait enfant à sa femme), retourne en Allemagne où il collabore à une revue satyrique, doit fuir en Suisse après avoir composé un pamphlet contre l'empereur, retourne en Allemagne pour se livrer aux autorités (il n'assistera pas à la première de sa pièce Le Chanteur d'Opéra), connaît le succès avec « L'Eveil du Printemps », devient comédien et joue dans ses pièces, chante et s'accompagne à la guitare dans des cabarets, se marie à quarante ans avec une femme de vingt avec qui il aura deux enfants ; devient artiste associé à Berlin sous la direction de Max Reinhardt qu'9il quitte au bout d'un an, s'attire les foudres de la censure avec ses pièces jusqu'à ce qu'elles soient jugées « indésirables », parachève son chef d'oeuvre « Lulu » après 2 versions, se sépare de sa jeune épouse (qui fait une tentative de suicide) et quelques mois après, meurt en 1918 à Munich à l'âge de 54 ans des suites d'une appendicite mal soignée. Avec son style si particulier, plus du tout naturaliste et pas encore surréaliste, Frank Wedekind, tout au long de son ouvre, ne cessera de mettre en avant les failles, les habitudes prises par la classe dominante ; ses diatribes contre le pouvoir politique en place et celui de l'argent, s'avèreront, l'année de sa mort en 1918, d'une justesse et d'une clairvoyance impressionnantes : une société cloisonnée, un régime impérial, en quelques mois voleront en éclats marquant fin de la première guerre mondiale. 

LE TRAVAIL:
Nous nous attaquerons aux pièces courtes de Wedekind ; celles qu'il n'a pas pu dans la plupart des cas porter à la scène à cause de la censure. La lecture de ses deux oeuvres majeures « Lulu » et « L'éveil du printemps » sont recommandées pour bien préparer le travail. S'agissant d'un stage d'interprétation, chaque participant se verra distribué dans une scène et aura à travailler en monologue un extrait du journal intime de l'auteur. Vu le temps imparti, il est indispensable de venir au stage texte su. Les textes seront distribués aux participants avant le 27 janvier. Une réunion préparatoire de deux heures est à prévoir la semaine du 20 au 26 janvier ; elle permettra de présenter les pièces choisies et de distribuer les comédiens. 

PRINCIPALES OEUVRES :
o Le Jeune Monde, 1890 
o L'Éveil du printemps, tragédie enfantine, 1891 
o L'Esprit de la terre, 1895 
o Le Chanteur d%u2019Opéra, 1897 
o Le Marquis von Keith, 1901 
o La Boîte de Pandore, 1902 
o Le Roi Nicolo ou Ainsi va la vie, 1902 
o Mine-Haha, 1903 
o Sur l'érotisme, 1906 
o La Danse macabre, 1906 
o Lulu, une tragédie monstre, 1911 
o Franziska, 1912. 
o Le Château de Wetterstein, 1912 

FRÉDÉRIC JESSUA :

Titulaire d'une Maitrise de Gestion de l'Université Paris IX Dauphine, Frédéric Jessua se forme artistiquement au sein du Studio 34 (promotion 2000), au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris (mise en scène en 2011) et en production (ARCADI/La Belle Ouvrage en 2010). Il met en scène son premier spectacle, Le Misanthrope de Molière en 2007. En 2008, il découvre le répertoire du Théâtre du Grand Guignol qui le passionne pour ses similitudes avec le format et l'9intensité dramatique des séries télévisuelles contemporaines. Il met en scène 7 pièces de ce répertoire qu'il présente sous forme de «séries théâtrales» dont l'une d'entre elle s'est jouée en 2013 au Théâtre 13 et est aujourd'hui diffusée par ATA. Il créé LA BOITE à outils à Paris en 2010 pour y développer ses propres créations. Parallèlement il participe depuis 2011 à l'élaboration et au développement du Festival NTP en Anjou, en tant que metteur en scène, comédien et responsable de production. Il est également photographe et batteur. Il intervient en milieu scolaire en partenariat avec le Théâtre de l'Odéon, le Théâtre du Beauvaisis, le Théâtre de Rungis et l'Etoile du Nord. Il anime des ateliers d'9acteurs au Théâtre Romain Rolland de Villejuif, Théâtre du Beauvaisis, Studio 34, Théâtre 13, LFTP. 
En France, il a mis en scène Othello d'après William Shakespeare au Festival NTP de Fontaine-Guérin (2013), Kurt Cobain (peu importe, tant pis) d'après le journal de Kurt Cobain et la musique de Nirvana à la Loge Théâtre (2013) en résidence au CENTQUATRE, L'Amant de la Morte de Maurice Renard au Théâtre 13 (2013) et au CNSAD (2011), Les Détraquées d'Olaf et Palau au Théâtre 13 (2013), à La Loge Théâtre (2011), au Théâtre Municipal Berthelot, Montreuil et au Ciné13 Théâtre (2009), Tailleur pour Dames de Georges Feydeau au Théâtre Berthelot Montreuil, au Théâtre Sorano Toulouse (2012) au Festival NTP de Fontaine-Guérin (2011), L'Atroce Volupté de Georges Neveux et Max Maurey au Théâtre du Beauvaisis et au Cine13 Théâtre et au Théâtre du Ranelagh (2009), Jules César de William Shakespeare au Théâtre 14 (2008), Gabegie 11 de Jean-François Mariotti au Studio de l'Ermitage (2008), Le Misanthrope de Molière au Théâtre Berthelot de Montreuil (2007). 
En Suisse, il travaille avec le collectif Nunc Théâtre et met en scène Crime dans une Maison de Fous d'Alfred Binet et André de Lorde, Sabotage de Charles Hellem et Pol d'Estoc et Sous la Lumière Rouge de Maurice Level et Etienne Rey et Pol d'Estoc au Théâtre Boulimie Lausanne, CCN Neuchâtel et au Théâtre du Moulin-Neuf Aigle (2012), La Chambre d'Harold Pinter au Théâtre du Moulin-Neuf (2011), Tics de René Berton au Théâtre du Moulin-Neuf (2008).
Acteur il joue sous la direction de Sébastien Rajon (Peer Gynt d'Ibsen et Le Balcon de Jean Genet), Frédéric Ozier (The Changeling de Thomas Middleton et William Rowley, Dans La Solitude des Champs de Cotons de Bernard-Marie Koltès, Les Bacchantes d'Euripide et Les Iles Kerguelen d'Alexis Ragougneau), Franck Berthier (La Régénération d'Italo Svevo), Valia Boulay (Le Parc de Botho Strauss), Yves Burnier (Dom Juan de Molière, La Double Inconstance de Marivaux, Lux in Tenebris de Bertolt Brecht, La Mort du Bailli Gessler d'Alexis Ragougneau), Jean-François Mariotti (Gabegies 7 et 13 ), Isabelle Siou (La Pensée de Leonide Andreiev), Carole Anderson (The Real Inspector Hound de Tom Stoppard), Léo Cohen-Paperman (Macbeth de William Shakespeare), Lazare Herson-Macarel (Le Cid de Corneille), Sacha Todorov (Le Petit Poucet de Charles Perrrault), Julien Romelard (Lustucru de Pierre Gripari), Jo Boegli (La vie de Galilée et Turandot de Bertolt Brecht et Les saisons Indisciplinées d'Henri Roorda), Emilien Diard-Detoeuf (Le Cercle de craie Caucasien de Bertolt Brecht) et Thomas Matalou (Parce que l'amour est aussi un théâtre de Louis Aragon) en se produisant entre autre au Théâtre 13, à l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet, à l'Espace la Comédia, au Théâtre 14, à l'Etoile du Nord, au Ciné13 Théâtre, au Théâtre des Déchargeurs, au Théâtre du Ranelagh et au Théâtre de la Tempête.


Renseignements : fjessua@neuf.fr
Dates :  du 17 au 20 février 2014
Heure : de 09 h à 13 h
Tarif : 150 €
Lieu : 77, rue de Charonne 


ATELIER THEATRE ET DANSE AUTOUR DES SCULPTURES DE CAMILLE CLAUDEL -
 Dans le cadre du spectacle Si Camille avait dansé

Venez prolonger ou découvrir le travail de Bénédicte avec la présence de l'illustrateur sonore du spectacle.
« A travers les sculptures de Camille, nous improviserons de façon ludique et créative sur le passage du corps en mouvement au corps théâtralisé. La musique de Robert Kopec sera là pour illustrer nos propositions. Nous finirons l'atelier par un échange autour du processus de création du spectacle. »

Date :  09 janvier 2014
Heure : 16 h
Tarif : gratuit sur réservation
Lieu : 77, rue de Charonne  


WORKSHOP "APPARAÎTRE" - A
nimé par Laurent Bazin

Faire surgir un mot dans la bouche, une sensation, une émotion sur la peau d'un interprète.
Encourager sur la scène l'émergence d'une vision.
Comment l'idée voit le jour sur le plateau, comment la capter, la rendre visible?
Ce qui n'était qu'embryonnaire, l'acteur et le metteur en scène conspirent à le faire apparaître.
La compagnie Mesden cherchera à partager les processus de création et d'invention qui caractérisent son écriture de plateau.
Ce workshop appelle de la curiosité, un désir d'expérimentation, et de dialogue entre théorie et pratique.

 

Dates : du 26 au 30 août 2013

Horaires : de 10h à 17h

Tarif : 150 €

Lieu  77 rue de charonne


STAGES ET COURS 2012/2013

STAGE JEU & DRAMATURGIE animé par Christophe Lemaître

Christophe LEMAITRE, en partenariat, avec La Loge dirigera un atelier jeu et dramaturgie. 
Comment interpréter les auteurs français d'aujourd'hui ?
C. Pellet, F. Vossier, F. Melquiot, M.Navarro, P. Sales...

 

Tarif : 130 €

Dates : du 26 au 28 décembre 2012

Heures : 10h - 13h / 14h - 18h

Tarif :  130 euros

Lieu  77 rue de charonne 75011 PARIS

Réservations laloge.info@gmail.com ou au 0140097040


STAGE DANSE THEATRE 
animé par Laurent Bazin

Au cours de ce stage nous travaillerons à la rencontre du théâtre et de la danse dans une approche transdisciplinaire qui cherche à leur forger des outils communs. 
Nous souhaitons utiliser tantôt la proposition théâtrale comme germe du mouvement tantôt le geste chorégraphique comme point de départ à la proposition théâtrale. Nous voulons développer chez l’interprète une certaine discipline émotive et affective, mais aussi l’aider à inventer des gestes et à les intensifier grâce aux ressources de la pratique théâtrale.
Le stage est ouvert aussi bien aux comédiens qu’aux danseurs et artistes curieux de s’ouvrir à d’autres champs disciplinaires.

 

Tarif : 70 €

Dates SAMEDI 10 et DIMANCHE 11 NOVEMBRE 

Horaires 10h - 17h

Tarif 70 euros

Lieu  77 rue de charonne 75011 PARIS

Réservations laloge.info@gmail.com ou au 0140097040

 

 

STAGE D’INITIATION A LA DANSE CONTACT proposé par Gloria Gomez mataix

La danse-contact est une forme de danse qui se base sur l’improvisation d’un groupe où la danse va chercher toutes les possibilités qui offrent le contact avec l’autre.

La danse-contact est libre, ouverte, c’est de l’IMPROVISATION. Pour y arriver, nous commencerons le stage par des exercices, des techniques et des ressources qui nous donneront la capacité de danser de bouger librement, d’accompagner la respiration de l’autre tout en étant à l’écoute de ce qu’il se passe autour de nous. On travaillera notamment des éléments tels que : la gravité, le poids et contre-poids, l’équilibre et le déséquilibre, les impulsions, la résistance ou le lâcher-prise, l’écoute, la confiance, le ‘’momentum’’, et chacune de nos capacités et de nos limites.

La danse-contact est une autre manière de développer la créativité. Cette discipline est accessible à tout le monde, sans distinction d’âge ou de niveau d’entraînement physique car les principes fondamentaux de la danse-contact sont fondés sur l’acceptation du corps et du mouvement de l’autre, le non-préjugé, la rupture des hiérarchies, l’écoute et la confiance.

 

Stage ouvert à toutes et à tous

Dates SAMEDI 22 et DIMANCHE 23 SEPTEMBRE 

Horaires 10h - 13h

Tarif 60 euros

Lieu  77 rue de charonne 75011 PARIS

Réservations laloge.info@gmail.com ou au 0140097040

 

 

 

STAGES & COURS 2011-2012

Stages proposés par Laurent Bazin et la compagnie Mesden

JOUER AVEC L'AUTRE : LE PARTENAIRE COMME MOYEN DU PERFECTIONNEMENT

Dans ce stage nous verrons comment progresser dans la pratique théâtrale en mettant l’accent sur le ou les partenaires. Il s’agira d’être attentif à des notions telles que l’écoute, l’adresse et la situation.

Nous fonderons la justesse du jeu, non dans l’intimité de l’acteur ou son état intérieur, mais dans ses intéractions avec autrui.

Nous ne demanderons pas tant à l’acteur d’agir que de réagir. A travers la méthode des verbes d'actions développée aux Etats Unis, nous le mettrons en mouvement, pour le pousser à trouver une réponse organique et adaptée à ce que lui propose son partenaire. Nous nous appuierons également sur les différentes disciplines de sciences humaines qui réfléchissent aux règles d'échanges entre l'individu et et ses pairs.

 

Stage ouvert à tous

Dates : du 27 au 31 août 2012
Horaires : 10h-17h 
Tarif : 170 euros 
Lieu : La Loge, 77 rue de Charonne, 75010 Paris, Métro Charonne 
Réservations : 01 40 09 70 40 ou sur laloge.info


LA FABRIQUE DE L'IRRATIONNEL

Dans le cadre de sa résidence à la Loge la compagnie Mesden vous convie au nouveau stage animé par Laurent Bazin le Week-end du 4 et 5 février.

Thème : La fabrique de l’irrationnel 
Comment nourrir d’étrangeté le jeu du comédien ? Créer dans sa parole  l’irrationnel qui fascine et qui inquiète ? 
Nous ouvrirons pendant deux jours un laboratoire du bizarre. Le travail se fera essentiellement à partir d’improvisations  nourries des matériaux les plus divers : bandes dessinées,  films, prospectus  peintures, chansons…
A travers des recherches sur les codes de jeu, les images, les situations nous chercherons à être des fabricants d’inattendu.

 

Stage ouvert à tous
Horaires : 10h-17h samedi 12 et dimanche 13 mai 
Tarif : 70 euros 
Lieu : La Loge, 77 rue de Charonne, 75010 Paris, Métro Charonne 
Réservations : 01 40 09 70 40 ou sur laloge.info


A LA SURFACE DE LA LOGE

proposé et animé par Assane Timbo

COURS OUVERTS : tous les mercredis


LA FORMATION

A la Surface de La Loge, le cours imaginé par la direction du théâtre La Loge et La Surface de Réparation se veut être un espace d’expérimentation et de recherche artistique basé sur le travail de l’acteur, et la nécessité de se doter d’outils techniques pour prendre le plateau.

En trois mouvements simples, nous proposons à l'élève/acteur de :

 

1 - Prendre la parole

Nous pensons qu’il faut donner à voir, donner à lire et à entendre des situations muettes. Préalable nécessaire à toute parole.

Ce premier axe recoupe donc toutes les activités théâtrales hors de la vocalisation :

Le rapport à l’espace, la formation du chœur, la dramaturgie physique (comment raconter une histoire en silence), la création d’images et de situations, la parole en creux (ce qui se dit en dehors du matériau texte), les impulsions de jeu et une initiation au jeu masqué.

C’est une conquête, celle des mots, celle du sens.

 

2 - Donner sa parole

Ce second axe capitalise sur les apports du premier et les renforce en y mêlant l’écriture d’auteurs classiques et contemporains par le travail de scènes dialoguées:

Comment faire entendre un texte, le prendre pour soi et laisser l’écriture dire à travers soi. Aller vers une parole organique, investie et éminemment physique (par opposition à une parole intellectualisée qui ne serait que la stricte restitution d’un texte).

C’est un moment ludique, de jeu à proprement parler, d’invention et de mise en œuvre d’un imaginaire au service du poème.

 

3 - Et la tenir

Ce dernier module est consacré à la création d’une pièce et à sa présentation publique.

Tout au long de l’année, nous proposerons de nombreuses rencontres avec des artistes programmés à La Loge, et chaque module sera l’occasion de master class avec d’autres intervenants (masque, danse, chant…).

 

L’INTERVENANT

Acteur, metteur en scène et pédagogue, Assane Timbo a été formé au sein de la Classe Libre des Cours Florent. Au théâtre il a notamment joué sous la direction de Jean-Michel Ribes, Brigitte Jacques Wajeman et Jean Boillot. Il a également mis en scène deux créations et six pièces du répertoire au sein de sa propre compagnie, la Surface de Réparation.

Artiste du mouvement et de la parole, Assane Timbo a dispensé des cours d’interprétation aux Ateliers Jeunesse des Cours Florent, dans divers lycées et collèges de Paris et sa région et pour la Fondation « Culture et Diversité » en partenariat avec le Théâtre du Rond Point. Il a en outre dirigé un stage au Centre Culturel Français de Cotonou (Bénin) et au Théâtre de l’Aquarium.

Coach, il a également assuré la préparation d'un jeune acteur de huit ans pour le long métrage "Le Secret De l’Enfant Fourmis" de Christine François, travaillé avec les salariés de l’ONG l'Adie sur un salon professionnel, et enseigné l’Expression Orale à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris.

Loin de prôner une technique ou d'enseigner une méthode, les interventions proposés par Assane Timbo reposent essentiellement sur les publics visés, la nécessité de "dire quelque chose à quelqu'un" et l'urgence de "faire théâtre de quelque chose"

 

Journée de présentation / Préambule: mercredi 14 septembre 2011 et mercredi 28 septemnbre 2011 de 14h à 17h, entrée libre

Les cours ont lieu tous les mercredi après-midi de 14h à 17h.

Pour tout rensignement n'hésitez pas à nous contacter :

Assane Timbo : assane.timbo@gmail.com

La Loge : laloge.info@gmail.com


ATELIER SCENOGRAPHIE & LUMIERE
 

proposé et animé par Muriel Bétrancourt et Anne Muller

Les  24 Octobre, 25 Octobre, 26 Octobre, 27 Octobre, 28 Octobre de 10h à 13h

Inscription avant le 20 octobre 2011.

 

Cet atelier a pour but d'aborder le théâtre via la création lumière et la scénographie. Déclinable en plusieurs modules, il permet d'acquérir des notions historiques et picturales élémentaires,d'appréhender l'espace et la mise en lumière par le plateau et demener un projet de sa conception à saréalisation dans les conditions du travail d'équipe propres au spectacle vivant.

 

Public : personnes sensibles au monde du spectacle vivant désirant découvrir la création scénographique et l'éclairage (spectateurs, comédiens, techniciens, plasticiens, etc.)

Objectif : être capable de concevoir un projet scénographique mis en lumière à partir d'un texte jusqu'à sa mise en situation sur le plateau.

Pré-requis : sensibilité théâtre, arts plastiques...

Tarif: 185 euros

Renseignements et réservations:  01 40 09 70 40, laloge.info@gmail.com


STAGES & COURS 2010-2011

Stages animés par Laurent Bazin, metteur en scène, en 2010 / 2011 à La Loge

- Travailler sur le non-dit
Les 20 et 21 novembre de 10h à 17h

La plupart du temps au théâtre on s'attache à faire entendre ce que disent les mots. Au cours de ce stage, nous nous attacherons au contraire à ce que les mots dissimulent. Des paroles sans importance en apparence, peuvent, par le jeu d'une respiration, d'une intention, d’un mouvement ou d'un certain phrasé trahir des vérités plus violentes. Si l'on se contentait de prendre la dictée des mots prononcés, on passerait à coup sûr à côté de l'intensité de l'instant et du jeu théâtral. Ce stage travaillera autour de la notion de non-dit. Nous chercherons à enrichir la pratique de l'acteur en étoffant sa partition silencieuse.

Laurent Bazin est artiste en résidence à La Loge pour la saison 2010/2011, il y met en scène Dysmopolis, L’insomnie des murènes et Britannicus.

Tarif : 70 € pour les 2 jours

 

- Le plaisir des règles
Les 11 et 12 décembre de 10h à 17h

Se déplacer uniquement en suivant des angles droits, s'obliger à accentuer toutes les nasales, dire tout son texte en courant, jeter un poème en s'obligeant à compter les lampes au plafond. Autant de règles un peu absurdes qui peuvent produire des belles propositions chez l'acteur.

Savoir se donner les bonnes règles permet à l'acteur de se découvrir des ressources d'inventivité immenses.

Au cours de ce stage, nous essaierons d'inventer de règles, des plus ludiques aux plus contraignantes, pour voir comment elles peuvent étoffer le jeu du comédien et libérer son imagination.

Laurent Bazin est artiste en résidence à La Loge pour la saison 2010/2011, il y met en scène Dysmopolis, L’insomnie des murènes et Britannicus.

Tarif : 70 € pour les 2 jours

 

- Théâtre et Bande dessinée
Samedi 5 mars et dimanche 6 mars 2011 de 10h à 17h

Qu’est-ce que la bande dessinée peut nous apprendre sur le théâtre ?  Et si le renouveau du spectacle se trouvait dans les mangas et les comic books ? Au cours de ce stage,  nous nous servirons de la bande dessinée pour enrichir la pratique de l’acteur, élargir son imagination et ses propositions.  Nous allons emprunter au neuvième art  ses manières de raconter, ses atmosphères. Deux jours pour donner de l’oxygène au travail de plateau à grand renfort de bulles, de légendes et d’aplats de couleurs. Ce stage est ouvert à tous, acteurs, metteurs en scène ou dessinateurs intéressés par les rapports entre le  théâtre et le neuvième art.
Laurent Bazin est artiste en résidence à La Loge pour la saison 2010/2011, il y met en scène Dysmopolis, L’insomnie des murènes et Britannicus.
Tarif : 70 € pour les 2 jours