RIEN NE S’OPPOSE À LA NUIT #8 – BAKEL + OH MU + SILLY BOY BLUE

BAKEL + OH MU + SILLY BOY BLUE

Pour la deuxième année consécutive, La Loge s'associe à Melissa Phulpin et Candy Nguyen et prolongent les soirées Rien ne s'oppose à la nuit ! L'objectif est de proposer au public un rendez-vous bimestriel durant lequel les invité·e·s ont carte blanche. L'occasion également de créer des rencontres parfois insolites entre artistes d'horizons totalement différents : musique, création artistique et breuvages soigneusement choisis se mélangent lors d'expériences à chaque fois uniques.

Elles / Ils ont fait les soirées Rien ne s'oppose à la nuit : Juliette Armanet, Cléa Vincent, Fishbach, Liev, Sandor, Sônge, Barbara Carlotti, Charles Carmignac, Gauthier Dupont, Cécile de France, La Féline, Delphine de Vigan, La Grande Sophie, Marina Foïs, Clara Luciani, Safia Nolin, Le Prince Miaou, Theodora, Marie-Flore, Norma, Mesparrow, Aloïse Sauvage, Laurie Darmon, Sarah Maison...

BAKEL

Electro-pop un peu punk, un peu zen, irradiant d'un charisme tribal et boudeur évoquant M.I.A. et ses dauphines comme Princess Nokia (« mon look est ma carapace et je ne vais nulle part sans elle », avoue-t-elle), BAKEL y revendique aussi bien l'influence du folk dans le plus simple appareil de Bon Iver qu’une passion pour les pulsations introspectives de la deep house et de la techno minimale. Un grand écart qu'elle assume, en solitaire et en français, avec un aplomb et une maturité de chaque instant.

Son premier EP sortira en septembre prochain.


OH MU

Dans un ailleurs, coincée entre la terre, les lacs et le ciel, grandit Estelle, entourée de ses pinceaux, son piano et son appareil photo. L'histoire se poursuit à Bruxelles, où elle fréquente les bancs d'une école de bande dessinée, puis elle s'installe à Paris pour y développer ses activités d'illustratrice. Elle se met alors à explorer les sons électroniques de son clavier. Ainsi naquit OH MU. En 2016, sort Needle, son premier EP, un condensé de pop cosmique qui transporte par son psychédélisme tout comme elle touche par sa pureté. Un premier élan dans sa jeune carrière musicale qui lui permet de réaliser ses clips et d'assurer ses premiers lives. Suit Le Feu, son deuxième EP en avril 2017. Plus bouillant et énervé, il navigue entre les styles et les inspirations de la jeune artiste et lui permet d’affirmer sa voix et son écriture en français. OH MU travaille déjà à son prochain EP. OH MU, artiste d'une nouvelle ère.


SILLY BOY BLUE

Derrière SILLY BOY BLUE, il y a Ana Benabdelkarim, une jeune Nantaise aujourd’hui basée à Paris. Il y a aussi des morceaux mélancoliques et aériens, où la lumière perce doucement entre les mots. Il y a un ordinateur dans une chambre, quelques claviers et une carte son – juste de quoi mettre en musique des souvenirs, des questionnements, des passions. Derrière SILLY BOY BLUE, il y a une fascination pour les icônes glam rock et la noirceur new wave des années 80. Il y a, évidemment, un hommage aux débuts de David Bowie, à ses errances pré-Ziggy Stardust, au personnage masculin/féminin qu’il commençait à devenir. Derrière Silly Boy Blue, il y a une écriture personnelle pensée comme un exutoire. Il y a de la nostalgie. Mais il y a surtout un projet tourné vers l’avenir : après les titres Cécilia et You’re Cool, un premier EP est actuellement en préparation.


Ajoutez à vos agendas

Quelque(s) lien(s)