77 rue de Charonne
Paris 11e
---
info@lalogeparis.fr
Tel. 01 40 09 70 40
---
M° Charonne / Bastille / Ledru-Rollin
#design
http://tusaisqui.fr
#conception&développement
http://www.darma.fr
Théâtre  Concerts  Danse  Soirées  Events  Bar
newsletter
ERWIN MOTOR, DEVOTION
Théâtre
ERWIN MOTOR, DEVOTION Cie Le Beau danger
26 Avril à 21H00 / 27 Avril à 21H00 / 28 Avril à 21H00 / 29 Avril à 21H00

Montage de texte à partir d'Erwin Motor, Dévotion de Magali Mougel (Editions Espaces 34)
Mise en scène : Maxime Contrepois
Avec : Dan Artus - Monsieur Volanges
Joseph Fourez - Monsieur Talzberg
Roxane Kasperski - Cécile Volange
Irina Solano - Madame Merteuil
Scénographie : Margaux Nessi
Création lumière : Diane Guérin 
Création son : Baptiste Châtel
Création vidéo : Antoine Lenoble
Administration, production, diffusion : Léa Serror

Production Le Beau Danger
Oeuvre créée avec le soutien du Prix Jeunes Talents Côte-d'Or - Création contemporaine
Avec l'accueil en résidence de La Minoterie

Le spectacle bénéficie du programme « 90m2 créatif » (La Loge - le Centquatre-Paris)

Erwin Motor est une entreprise de sous-traitance automobile dont les petites mains sont des femmes. Dans une usine qui semble tout autant évoluer hors du monde qu'elle est bercée par des préoccupations sociales et politiques actuelles - la délocalisation à l'Est -, quatre personnages héritiers des Liaisons dangereuses de Laclos et du Quartett d'Heiner Müller croisent le fer, ou plutôt les corps et les désirs.
Madame Merteuil, Monsieur Talzberg, Cécile Volanges et Monsieur Volanges se débattent entre ce qui leur reste d'humanité et une société où tout est fait pour la liquider. Magali Mougel tisse une tragédie contemporaine pour mettre en jeu la question de la production d'humanités monstrueuses. Comment les rapports de classes, les rapports de travail, de pouvoir, de désir, comment la machine historique nous font balancer entre humanité, animalité et monstruosité ?
En choisissant pour sa première mise en scène de travailler Erwin Motor, Dévotion de Magali Mougel, Maxime Contrepois affirme son envie de radiographier les mécanismes qui broient les relations entre les êtres, qui nous poussent à rester à la surface du monde, à vouloir cacher l'obscène, à s'accommoder des scandales, à accepter les brutalités, les inégalités, les injustices ; donc à les favoriser. Au fond, ce qui le tient, c'est d'inventer des espaces à l'intérieur desquels on puisse explorer cette question politique essentielle : comment s'emparer de son destin ?

Tarifs : 16 euros tarif plein // 12 euros tarif medium // 10 euros tarif réduit
(tous les détails dans notre rubrique TARIFS)

Et des places à 10 euros (nombre limité) : http://bit.ly/1SvAxbE

» Télécharger le dossier de presse