77 rue de Charonne
Paris 11e
---
info@lalogeparis.fr
Tel. 01 40 09 70 40
---
M° Charonne / Bastille / Ledru-Rollin
#design
http://tusaisqui.fr
#conception&développement
http://www.darma.fr
Théâtre  Concerts  Danse  Soirées  Events  Bar
newsletter
LES ECLABOUSSURES
Théâtre
LES ECLABOUSSURES
01 Juin 2010 à 21H30 / 02 Juin 2010 à 21H30 / 03 Juin 2010 à 21H30

Mise en scène : François Lanel
Assistante à la mise en scène & costumes : Valentine Solé Serrano
Lumière & collaboration à la scénographie : David Séchaud
Son : Renaud Garnier-Fourniguet
Avec Léo Gobin, Linda Massoz et Jérôme Veyhl

Trois individus sont réunis dans un espace clos. Ils travaillent et les éléments extérieurs qu'ils analysent (bruits, informations) viennent perturber leur quiétude. Ils se retrouvent très vite submergés par la quantité de signaux reçus et ne parviennent plus à prendre le recul nécessaire.
Chaque nouvelle tentative les plonge encore un peu plus dans un dédale infernal.

Le travail est parti de nous, c'est-à-dire des opinions, des intuitions et des expériences de chaque membre de l'équipe artistique. Début 2009, nous avons analysé différents faits d'actualité à partir des journaux, de la télévision, de la radio et d'internet. Nous nous sommes entre autres penchés sur le zapping de Canal+. Cette longue série de scandales, de paradoxes et d'aberrations nous a rendu très mal à l'aise. Tout nous semblait absolument invraisemblable. De là, nous avons imaginé des situations et rêvé certaines improvisations, avant de les concrétiser sur le plateau. Nous nous sommes ainsi retrouvés avec de nombreuses scènes à agencer, à transformer ou à supprimer pour construire un ensemble cohérent : « Les éclaboussures ».
En menant un travail, non pas « sur » mais « à partir de » l'actualité, il s'agissait bel et bien de faire l'expérience nous-mêmes de ce que diffusent tous les jours les médias. Et c'est un immense brouhaha que nous avons perçu. Nous nous sommes sentis emportés par un torrent de boue, et il ne nous est resté au final qu'un bruit de fond, des traces, des éclaboussures.
Si tout le monde est confronté à ces sortes d'acouphènes omniprésentes, la première difficulté est de s'en protéger. La deuxième reste d'affronter coûte que coûte la réalité et de s'engager. Et le théâtre, c'est précisément le moyen que nous avons choisi pour partager notre expérience


» Ouvrir le dossier de presse