77 rue de Charonne
Paris 11e
---
info@lalogeparis.fr
Tel. 01 40 09 70 40
---
M° Charonne / Bastille / Ledru-Rollin
#design
http://tusaisqui.fr
#conception&développement
http://www.darma.fr
Théâtre  Concerts  Danse  Soirées  Events  Bar
newsletter
BLANC
Théâtre
BLANC Propriété condamnée/ Auto-da-fé/ Parle-moi comme la pluie et laisse-moi écouter
20 Septembre 2011 à 21H00 / 21 Septembre 2011 à 21H00 / 22 Septembre 2011 à 21H00 / 25 Septembre 2011 à 20H00 / 27 Septembre 2011 à 21H00 / 28 Septembre 2011 à 21H00 / 29 Septembre 2011 à 21H00

Texte : Tenessee Williams
Mise en scène : Rémy Barché
Dramaturgie : Adèle Chaniolleau
Lumières : Nicolas Marie
Scénogprahie : Rémy Barché et Nicolas Marie 
Costumes : Marie La Rocca
Son : Mikael Schaller
Avec Noémie Develay-Ressiguier et Pierric Plathier
Durée: 1h20

"Parfois, on atteint plus facilement la réalité en oubliant le réalisme, car lorsqu'on représente les choses en exagérant un peu, on capte davantage ce qui est essentiel dans la vie, plus de vérité , " ce que certains ressentent comme une déformation." Tennessee Williams.

Chacune des trois pièces courtes réunies dans Blanc expose l'anatomie d'une psychologie défaillante, malade, animée d'un intarrissable désir d'apaisement. Montrer le paysage intérieur de ces personnages, c'est mettre en jeu la brutalité de leurs symptômes, c'est ne pas avoir peur de les salir pour révéler leur pureté et leur beauté. Il faut savoir les regarder en face, tantôt avec bienveillance, tantôt avec exaspération et incompréhension.

Deux acteurs s'amusent à jouer les six personnages qui composent ce triptyque. Dans Propriété Condamnée, ils sont deux adolescents : Willie, qui se prend pour une star de cinéma et Tom, qui voudrait bien la croire. Ensuite avec Mme Duvenet et son fils Eloi, ils forment la famille d'Auto-da-fé dont le puritanisme va être ébranlé par l'obscénité. Enfin dans Parle-moi comme la pluie et laisse-moi écouter, ils sont un couple défait où tandis que Lui s'enfonce dans la plainte du lendemain d'ivresse, Elle rêve de s'exiler dans un paradis de solitude sous anesthésie.

Coincés entre leurs tentatives pour fuir le réel en le réenchantant et l'impossibilité d'échapper à sa violence, ce n'est que dans l'excès de rêves et d'illusions qu'ils parviennent - momentanément - à faire face au poids du monde.

Vous vous moquez parce qu'ils tiennent à peine debout ? Et vous, vous y arrivez ?

Tarifs: 14 & 10 euros (chômeurs, étudiants, famille nombreuse...)

» télécharger le Dossier de Presse