77 rue de Charonne
Paris 11e
---
info@lalogeparis.fr
Tel. 01 40 09 70 40
---
M° Charonne / Bastille / Ledru-Rollin
#design
http://tusaisqui.fr
#conception&développement
http://www.darma.fr
Théâtre  Concerts  Danse  Soirées  Events  Bar
newsletter
ATELIER FRANK WEDEKIND -  FREDERIC JESSUA
Théâtre
ATELIER FRANK WEDEKIND - FREDERIC JESSUA Du 17 au 21 février 2014 à La Loge
17 Février 2014 à 09H00 / 18 Février 2014 à 09H00 / 19 Février 2014 à 09H00 / 20 Février 2014 à 09H00 / 21 Février 2014 à 09H00

UN PRECURSEUR INSAISISSABLE

Né en 1864 en Allemagne à Hanovre, il compose sa première pièce (en huit actes) à l'âge de treize ans ; il abandonne ses études pour écrire, et rompt avec son père ; à la mort de celui-ci son héritage lui permet de poursuivre sa passion ; il voyage à Londres, Paris, se lie d'amitié avec Strindberg (fait enfant à sa femme), retourne en Allemagne où il collabore à une revue satyrique, doit fuir en Suisse après avoir composé un pamphlet contre l'empereur, retourne en Allemagne pour se livrer aux autorités (il n'assistera pas à la première de sa pièce Le Chanteur d'Opéra), connaît le succès avec « L'Eveil du Printemps », devient comédien et joue dans ses pièces, chante et s'accompagne à la guitare dans des cabarets, se marie à quarante ans avec une femme de vingt avec qui il aura deux enfants ; devient artiste associé à Berlin sous la direction de Max Reinhardt qu'9il quitte au bout d'un an, s'attire les foudres de la censure avec ses pièces jusqu'à ce qu'elles soient jugées « indésirables », parachève son chef d'oeuvre « Lulu » après 2 versions, se sépare de sa jeune épouse (qui fait une tentative de suicide) et quelques mois après, meurt en 1918 à Munich à l'âge de 54 ans des suites d'une appendicite mal soignée. Avec son style si particulier, plus du tout naturaliste et pas encore surréaliste, Frank Wedekind, tout au long de son ouvre, ne cessera de mettre en avant les failles, les habitudes prises par la classe dominante ; ses diatribes contre le pouvoir politique en place et celui de l'argent, s'avèreront, l'année de sa mort en 1918, d'une justesse et d'une clairvoyance impressionnantes : une société cloisonnée, un régime impérial, en quelques mois voleront en éclats marquant fin de la première guerre mondiale.

LE TRAVAIL

Nous nous attaquerons aux pièces courtes de Wedekind ; celles qu'il n'a pas pu dans la plupart des cas porter à la scène à cause de la censure. La lecture de ses deux oeuvres majeures « Lulu » et « L'éveil du printemps » sont recommandées pour bien préparer le travail. S'agissant d'un stage d'interprétation, chaque participant se verra distribué dans une scène et aura à travailler en monologue un extrait du journal intime de l'auteur. Vu le temps imparti, il est indispensable de venir au stage texte su. Les textes seront distribués aux participants avant le 27 janvier. Une réunion préparatoire de deux heures est à prévoir la semaine du 20 au 26 janvier ; elle permettra de présenter les pièces choisies et de distribuer les comédiens.

PRINCIPALES OEUVRES

o Le Jeune Monde, 1890
o L'Éveil du printemps, tragédie enfantine, 1891
o L'Esprit de la terre, 1895
o Le Chanteur d%u2019Opéra, 1897
o Le Marquis von Keith, 1901
o La Boîte de Pandore, 1902
o Le Roi Nicolo ou Ainsi va la vie, 1902
o Mine-Haha, 1903
o Sur l'érotisme, 1906
o La Danse macabre, 1906
o Lulu, une tragédie monstre, 1911
o Franziska, 1912.
o Le Château de Wetterstein, 1912

RENSEIGNEMENTS : fjessua@neuf.fr

FRÉDÉRIC JESSUA Titulaire d'une Maitrise de Gestion de l'Université Paris IX Dauphine, Frédéric Jessua se forme artistiquement au sein du Studio 34 (promotion 2000), au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris (mise en scène en 2011) et en production (ARCADI/La Belle Ouvrage en 2010). Il met en scène son premier spectacle, Le Misanthrope de Molière en 2007. En 2008, il découvre le répertoire du Théâtre du Grand Guignol qui le passionne pour ses similitudes avec le format et l'9intensité dramatique des séries télévisuelles contemporaines. Il met en scène 7 pièces de ce répertoire qu'il présente sous forme de «séries théâtrales» dont l'une d'entre elle s'est jouée en 2013 au Théâtre 13 et est aujourd'hui diffusée par ATA. Il créé LA BOITE à outils à Paris en 2010 pour y développer ses propres créations. Parallèlement il participe depuis 2011 à l'élaboration et au développement du Festival NTP en Anjou, en tant que metteur en scène, comédien et responsable de production. Il est également photographe et batteur. Il intervient en milieu scolaire en partenariat avec le Théâtre de l'Odéon, le Théâtre du Beauvaisis, le Théâtre de Rungis et l'Etoile du Nord. Il anime des ateliers d'9acteurs au Théâtre Romain Rolland de Villejuif, Théâtre du Beauvaisis, Studio 34, Théâtre 13, LFTP.

En France, il a mis en scène Othello d'après William Shakespeare au Festival NTP de Fontaine-Guérin (2013), Kurt Cobain (peu importe, tant pis) d'après le journal de Kurt Cobain et la musique de Nirvana à la Loge Théâtre (2013) en résidence au CENTQUATRE, L'Amant de la Morte de Maurice Renard au Théâtre 13 (2013) et au CNSAD (2011), Les Détraquées d'Olaf et Palau au Théâtre 13 (2013), à La Loge Théâtre (2011), au Théâtre Municipal Berthelot, Montreuil et au Ciné13 Théâtre (2009), Tailleur pour Dames de Georges Feydeau au Théâtre Berthelot Montreuil, au Théâtre Sorano Toulouse (2012) au Festival NTP de Fontaine-Guérin (2011), L'Atroce Volupté de Georges Neveux et Max Maurey au Théâtre du Beauvaisis et au Cine13 Théâtre et au Théâtre du Ranelagh (2009), Jules César de William Shakespeare au Théâtre 14 (2008), Gabegie 11 de Jean-François Mariotti au Studio de l'Ermitage (2008), Le Misanthrope de Molière au Théâtre Berthelot de Montreuil (2007).

En Suisse, il travaille avec le collectif Nunc Théâtre et met en scène Crime dans une Maison de Fous d'Alfred Binet et André de Lorde, Sabotage de Charles Hellem et Pol d'Estoc et Sous la Lumière Rouge de Maurice Level et Etienne Rey et Pol d'Estoc au Théâtre Boulimie Lausanne, CCN Neuchâtel et au Théâtre du Moulin-Neuf Aigle (2012), La Chambre d'Harold Pinter au Théâtre du Moulin-Neuf (2011), Tics de René Berton au Théâtre du Moulin-Neuf (2008).

Acteur il joue sous la direction de Sébastien Rajon (Peer Gynt d'Ibsen et Le Balcon de Jean Genet), Frédéric Ozier (The Changeling de Thomas Middleton et William Rowley, Dans La Solitude des Champs de Cotons de Bernard-Marie Koltès, Les Bacchantes d'Euripide et Les Iles Kerguelen d'Alexis Ragougneau), Franck Berthier (La Régénération d'Italo Svevo), Valia Boulay (Le Parc de Botho Strauss), Yves Burnier (Dom Juan de Molière, La Double Inconstance de Marivaux, Lux in Tenebris de Bertolt Brecht, La Mort du Bailli Gessler d'Alexis Ragougneau), Jean-François Mariotti (Gabegies 7 et 13 ), Isabelle Siou (La Pensée de Leonide Andreiev), Carole Anderson (The Real Inspector Hound de Tom Stoppard), Léo Cohen-Paperman (Macbeth de William Shakespeare), Lazare Herson-Macarel (Le Cid de Corneille), Sacha Todorov (Le Petit Poucet de Charles Perrrault), Julien Romelard (Lustucru de Pierre Gripari), Jo Boegli (La vie de Galilée et Turandot de Bertolt Brecht et Les saisons Indisciplinées d'Henri Roorda), Emilien Diard-Detoeuf (Le Cercle de craie Caucasien de Bertolt Brecht) et Thomas Matalou (Parce que l'amour est aussi un théâtre de Louis Aragon) en se produisant entre autre au Théâtre 13, à l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet, à l'Espace la Comédia, au Théâtre 14, à l'Etoile du Nord, au Ciné13 Théâtre, au Théâtre des Déchargeurs, au Théâtre du Ranelagh et au Théâtre de la Tempête.

Conditions: 12 personnes - 4 heures par jour (soit 24 heures) : 150 euros