77 rue de Charonne
Paris 11e
---
info@lalogeparis.fr
Tel. 01 40 09 70 40
---
M° Charonne / Bastille / Ledru-Rollin
#design
http://tusaisqui.fr
#conception&développement
http://www.darma.fr
Théâtre  Concerts  Danse  Soirées  Events  Bar
newsletter

RESIDENCE / CREATIONS 2012/2013

LA NO PANIC COMPAGNIE

RONA ACKFIELD

Du 10 au 14 SEPTEMBRE 2012

 

 

rona ackfield

 

Avec : Natalie Beder, Élise Boch, Camille Champagne, Lara Khattabi
Texte : Élise Boch, Noémie Fargier, Lara Khattabi, Lucie Pannetrat
Mise en scène : Noémie Fargier
Scénographie : Lucie Pannetrat
Son : Vincent Levesque
Vidéo : Margaux Parillaud
Lumières : Florent Pénide
Durée : 1h15

La pièce est lauréate de la bourse Beaumarchais-Sacd.

Rona Ackfield, une femme
Que disent être quatre femmes.
Rona Ackfield, une enfant disparue.
Quatre récits s'emparent d'une identité,
Autant de possibles redonnant chair à l'absente.

Juin 2010. Quatre jeunes femmes revendiquent une même identité, celle de Rona Ackfield, une petite fille qui disparut à l'âge de sept ans, le 8 avril 1992. Toutes les quatre font le récit de ces dix-huit années d'absence, et chacune de leur version incarne un possible. Mais au fur et à mesure que leurs voix, d'abord unies, s'éloignent, se singularisent, chacune se fissure jusqu'à se briser tout à fait sous le coup de leur propre aveu. 


http://rona-ackfield.tumblr.com/
http://www.nopaniccompagnie.wordpress.com/


CHRISTOPHE LEMAITRE

POUR UNE CONTEMPLATION SUBJECTIVE

Du 25 au 27 SEPTEMBRE 2012

 

 POUR UNE CONTEMPLATION SUBVERSIVE

 

Texte de Christophe Pellet
Lecture-performance dirigée par Christophe Lemaître
Avec : Christophe Pellet

L'Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté

Sous le regard du metteur en scène Christophe Lemaître, Christophe Pellet explore sa pratique contemplative tel un patient : il décrit au plus près les effets de sa contemplation, les symptômes sur son corps et dans son âme. Il confronte contemplation et action qui sont indissociables de sa pratique d'écrivain et convoque Sade, Hugo, Pessoa, Bachelard car sans leur pensée, leurs visions, leur espace mental, ce texte n'existerait pas.

Christophe Pellet, cinéaste et écrivain, a publié une dizaine de textes à L'Arche. 
Son texte "Loin de Corpus Christi" sera mis en scène par Jacques Lassalle au Théâtre de la Ville les Abbesses du 21 septembre au 6 octobre. 
Parution de l'ouvrage "Pour une contemplation subversive" aux éditions de L'Arche le 1er septembre.
Le 25 septembre, la représentation sera suivie d'une séance de dédicace de Christophe Pellet.


LA COMPAGNIE GARCONS PRESSES

MES PRIX LITTERAIRES

Du 16 au 18, du 23 au 25, les 30 et 31 OCTOBRE et les 01 et 02 NOVEMBRE 2012

 

 MES PRIX LITTERAIRES

 

Mise en scène, scénographie : Olivier Martinaud
Avec Claude Aufaure et Olivier Martinaud
Production : garçon pressé 

Mes prix littéraires de Thomas Bernhard, traduit de l'allemand par Daniel Mirsky
L'Arche est agent théâtral du texte représenté. 
L'oeuvre de Thomas Bernhard est publiée aux Éditions Gallimard
Illustration : Fanny Monier

Quelle est la valeur d'un artiste ? Qu'est ce qui la détermine ? À quoi la reconnaît-on ? Dans "Mes prix littéraires", Thomas Bernhard (1931-1989) dénonce la vanité des distinctions remises par une industrie littéraire corrompue ou des représentants de l'état ignorants de l'art et du beau. L'auteur, tenaillé entre la nécessité d'accepter ces prix pour l'argent, et l'humiliation qu'il y a à les recevoir, exerce sa détestation et son mépris (littéraire) sur la bêtise de ces cérémonials conformistes, à travers un exercice de démolition jubilatoire. On découvre dans "Meine Preise" un homme traqué par la bassesse et l'absurdité du monde qui l'entoure et gagné par une désespérance que seule l'écriture permettra de surmonter. Avec ces prix irrévérencieux, Olivier Martinaud et Claude Aufaure veulent permettre au public de découvrir ou réentendre l'un de plus grands écrivains de la langue allemande et la force de son irrésistible humour.


LE GROUPE LA GALERIE

VIVIPARES

Du 19 au 21 OCTOBRE 2012 et du 22  au 24 FEVRIER 2013

 

 VIVIPARES

 

Création GROUPE LA GALERIE
Texte : Céline Champinot
Vidéo : Marion Desseigne Ravel
Avec : Adrienne Winling, Sabine Moindrot, Elise Marie, Maëva Husband, Céline Champinot 
Oeil Extérieur : Nicolas Lebecque

5 actrices réunies par la force des choses car il n'y aurait pas d'autres actrices que celles-ci pour donner le spectacle. Participation bénévole de David Bowie pour la promotion de son dernier roman. Interventions de Charles Bukowski venu faire un brin de figuration. La mère de David Bowie, son père, son frère. Marthe. Un enfant acteur, un enfant raté (enfant de David Bowie et de Charles Bukowski ou le contraire). Et d'autres encore.
Des fragments qui dégringolent cruellement d'humiliations en désespoirs pour le plus grand plaisir des participants. Un texte écrit pour des machoires puissantes fantaisistes et insurgées.
Tout bouge, plus rien ne tient la route longtemps, on change de rôle, d'histoire, de lieu, de séquence, de costumes, on refait sa vie, on change de rêves, de partenaires.
Inconfort des corps, confusion des genres. Du sexe. Que du sexe. Ce texte sera plastique. Ce texte sera démesuré absurde et impoli. L'avancée de l'histoire sera confiée à des journalistes qui arbitreront des morts et des résurrections ; les personnages pourront changer de nom le temps de retrouver leurs bonnes chaussettes.
Charles Bukowski dit « j'aime mieux qu'on me raconte la vie d'un clochard américain que celle d'un dieu grec mort ». 
Nous aussi.

http://www.la-galerie-theatre.org

» télécharger le dossier de presse


L'ASSOCIATION CEREUS PLASTIC

LES INVITES

Les 30 au 31 OCTOBRE, les 01, 02, 04, 06, 07 08 09 et 11 NOVEMBRE 2012

 

 LES INVITES

 

Texte de : Thierry Illouz
Avec : Yves Heck
Mise en scène, scénographie : Johann Maheut
Conseil, regard extérieur : Albane Aubry
Lumière : Abigail Fowler
Costumes : agnès b.
Production : Cereus Plastic
Durée : 1h20

Quelle est cette chose qui fait que l'on se présente un jour au public, que l'on attende de lui un verdict, que l'on se soumette à son regard, qu'on veuille lui plaire, qu'on le supplie de nous aimer alors qu'il ne sait rien de nous ?
Quelle est cette folie d'espérer un salut qui viendrait de là, de ce rabaissement et de cette disparition ?
Dans le noir d'une salle un comédien parle, pas un acteur qui joue, non, le comédien lui-même. L'homme parle quelque part, dans un lieu entre le privé et le public, la scène, le décor ou le lieu réel, il cherche le sens de sa présence, de son jeu, de son choix, de sa vocation... 
Que venons-nous voir quand nous allons au théâtre ? Ou plutôt par quoi ou par qui souhaitons-nous être regardés ? Par ce(s) personnage(s) que nous cherchons à nous approprier du regard et qui inéluctablement nous échappe(nt)?...

https://www.facebook.com/cereusplastic

» Télécharger le dossier de presse

 

 

 

LA COMPAGNIE 36 ELEUSIS

ELLE DEVRAIT DEJA ETRE LA

Du 28 au 30 NOVEMBRE et du 04 au 05 DECEMBRE 2012

 

ELLE DEVRAIT DEJA ETRE LA 

 

Conception : Damien Houssier et Maxime Kerzanet
Avec : Maxime Kerzanet
Lumières : Karl Francisco

L'histoire est simple.
Le jour de la représentation de sa pièce, un jeune auteur et metteur en scène, Treplev, attend son actrice, Nina, sur la scène de théâtre. Nina tarde à venir. Treplev se retrouve donc seul, face à lui-même et face aux autres. Il attend. Il commence à se questionner sur ce qu'il fait, sa pièce, son histoire, son histoire amoureuse, ses angoisses, son souci de reconnaissance. Toutes digressions possibles qui peuvent traverser un homme pendant un moment de solitude, d'attente ou d'inaction.

http://36eleusis.com/

» Dossier de presse à télécharger


LETTRE AU PERE NOEL 

Du 03 au 05 JUILLET 2013

 

 LETTRE AU PERE NOEL

 

Mise en scène Damien Houssier / Interprétation Damien Houssier et Christian Houssier.

"A l'âge de 18 ans, j'ai offert Lettre au père de Kafka à mon père. Il l'a mal pris. Comment avais-je pu si innocemment être si peu vigilant à la portée du symbole ? Si ce n'était l'oeuvre d'un quelconque inconscient psychanalytique, il fallait bien que ce fut pour un motif, un effet et une cause ? La cause, qu'il est mon père et que je suis son fils ; le motif, qu'il me rejoigne sur scène ; l'effet, nous verrons bien." D. Houssier


LA COMPAGNIE LES DIVINS ANIMAUX

La compagnie des divins Animaux est créée en 2008 par Florian Pautasso, auteur, metteur en scène et comédien. Il propose un théâtre qui cherche, avec peu d'effets et de moyens, à faire naître une émotion trouble chez le spectateur. Ambigüe, transgressive. Un théâtre tissé en grand respect et intimité avec les comédiens, visant à laisser voir le plus inventif et le plus fragile d'eux-mêmes. Un théâtre sans cesse en mouvement, qui requestionne à chaque projet la façon de faire du théâtre, dans quelle forme, et dans quel rapport au spectateur. Mais surtout un théâtre ludique à construire et à jouer, qui donne plaisir à voir et à faire !


SHOW FUNEBRE A SEPT VOIX

Du 29 au 30 NOVEMBRE 2012

 

SHOW FUNEBRE 

 

Texte et mise en scène: Florian Pautasso
Interprétation: Ava Hervier

Lucien est mort, et ceux dont il fut le fils, l'ami ou l'amant sont réunis, sous les marronniers, et son corps est étendu à leurs pieds, près des tables dressées.
Chacun son tour s'éprouve au cadavre à sa manière, avec le corps et les mots. Paroles tendres ou féroces, coups, étreintes ! Tout est bon pour questionner ce qu'on ne peut comprendre.

Ava Hervier assure en solo cette partition multiforme. Un show ! dont l'ambition n'est toutefois pas de paraître mais de se dévoiler, pour mieux laisser résonner dans le lieu du théâtre ce qui parle en tous les humains.

« Une pièce qui ne laisse pas indifférent » - Froggy's Delight
« L'actrice, sans trucs ni esbroufe, partage avec nous de plain-pied, juste et inattendue, comme toutes les réactions autour du mystère irrésolu. »
« Un texte charnel et terrien » - Un soir ou un autre

» Dossier de presse à télécharger


H.

Du 15 au 17 JUILLET 2013 

 

Mise en scène : Florian Pautasso / Avec : India de Almeida, Flavien Bellec et Elsa Guedj

"On dit qu'il est à la fois un garçon et une fille", disent-ils. Chacun leur tour, ils se confient à elle/lui. Ils sont dégoûtés Ils sont attirés. Ils perdent tous leurs repères par la seule présence de cet être étranger, absolu, presque surhumain, et qui, pourtant, ne dit pas un mot.


LA COMPAGNIE HENRY CHINASKY

LE JOUR VA SE LEVER ET BALAYER LES GALAXIES

Du 11 au 15 DECEMBRE 2012

 

LE JOUR VA SE LEVER ET BALAYER LES GALAXIES 

 

Avec : David Houri

Mise en scène : Yohan Lopez

Le spectacle met en scène la dernière nuit d'un homme (Charles.27ans.photographe) dans son appartement, dans lequel il a vécu durant sept ans (dont trois années avec son ex-copine). Il part pour de multiples raisons, mais aussi par conseil de son médecin, le docteur Louis, qui lui diagnostic un début de psychose dû à son rythme de vie que l'on pourrait qualifier d'errant.

" On parlait d'errance , ici a l'hôtel dieu, car l'errance est étroitement liée à l'entrée en psychose. Cette errance là nous ne la voyons presque jamais ou très tard, justement parce qu'elle est assez normale..."
-- Docteur Grivois dans ERRANCE de Raymond Depardon.

"l'errance terme à la fois explicite et vague, est d'ordinaire associée au mouvement et singulièrement à la marche, à l'idée d'égarement, à la perte de soi même. 
pourtant le problème principale de l'errance n'est rien d'autre que celui du lieu acceptable. 
l'errant en quête du lieu acceptable se situe dans un espace très particulier, l'espace intermédiaire.
A l'espace intermédiaire correspond en fait un temps intermédiaire, une temporalité que l'on pourrait qualifier de flottante.
Ce temps flottant est le temps du regard sur l'histoire, ou l'errant s'interroge sur le passé en même temps qu'il réfléchit sur son futur proche.
l'errance n'est ni le voyage, ni la promenade...etc mais bien: qu'est ce que je fais là?"
-- Alexandre Lomonier dans ERRANCE de Raymond Depardon.


LA COMPAGNIE MESDEN // LAURENT BAZIN

BAD LITTLE BUBBLE B.

Du 08 au 10, du 15 au 17 et du 23 au 25 JANVIER 2013

 

BAD LITTLE BUBBLE B 

 

Conception et mise en scène: Laurent Bazin
Avec: Cécile Chatignoux, Céline Clergé, Lola Joulin, Mona Nasser, Chloé Sourbet
Création lumière: Alice Versieux
Photographie: Svend Andersen
Graphisme: Atelier Etc.

"Certains spectacles donnent envie de refuser farouchement l'exercice de la note d'intention.
Bad Little Bubble B. est de ceux-là. On aurait le sentiment de donner un parachute au spectateur, une garantie de quiétude idéologique quand tout l'intérêt de cette proposition repose sur sa puissance d'intranquillité. ça parle de porno ? Peut-être.
ça fait l'apologie de la nécrophilie ? Aussi.
Est-ce qu'il y a des belles images ? On a essayé.
Qu'est-ce que ça raconte de la femme ? Je sais pas.
De la crise du sens ? Faut voir.
Des biotechnologies ? Je n'en sais rien.
A chacun d'écrire son mode d'emploi pour cette proposition. On peut dire qu'il y a des femmes, qu'elles se déshabillent et que c'est moi qui leur ai demandé, qu'elles disent des grossièretés et que c'est moi qui leur ai demandé.
C'est ça gros porc va ! Et on appelle ça faire un spectacle !"
Laurent Bazin


LE COLLECTIF RK / RELOU KREW

RICHTER D.I.Y.

Du 05 au 08 FEVRIER 2013

 

RICHTER DIY 

 

SAGA ARTISTIQUE DÉDIÉE AUX AUTEURS VIVANTS HORS NORMES

CRÉATION "ART TOTAL"
THÉÂTRE/VIDÉO/DANSE/MUSIQUE
À PARTIR DE TEXTES DE FALK RICHTER
TRADUCTION : ANNE MONFORT

CONCEPTION/DIRECTION: ANNE-SOPHIE TARNAUD
DANSE/MUSIQUE: SYLVAIN OLLIVIER
VIDÉO: DAVID MOREAU
THÉÂTRE: BERANGERE DELOBELLE & NICOLAS PETISOFF
L'ARCHE EST EDITEUR ET AGENT THEATRAL DES TEXTES REPRESENTES

RICHTER D.I.Y est une création autour de textes de Falk Richter, auteur de théâtre contemporain allemand, mêlant plusieurs disciplines artistiques : vidéo, danse, musique et théâtre.
Après GARCIA D.I.Y, spectacle créé à partir de textes de Rodrigo Garcia, RICHTER D.I.Y est le deuxième volet d'une saga intitulée SUBVERSIONS. 
Cette saga dévoile l'oeuvre d'auteurs vivants dramatiques qui tentent à travers leurs écrits de donner un regard critique, sans concession et donc perturbateur sur la société occidentale.

« Comment finit-on par accepter d'avancer avec des modes d'emploi inadaptés qui nous étouffent, nous désorientent ou bien nous rendent complètement indifférents et hermétiques à tout ce qui se passe autour de nous?
Réagir avec des outils que nous savons utiliser: les arts vivants. » Le Collectif RK


https://vimeo.com/reloukrew
http://www.arche-editeur.com
http://www.myspace.com/leformica


LA COMPAGNIE NIVATYEP

"QUELQUE CHOSE DE COMMUN..."

Du 05 au 09 MARS 2013

 

QUELQUE CHOSE DE COMMUN 

 

Mise en scène: Juliette Peytavin
Avec le regard extérieur de Gildas Millin

Distribution:
Manon Allouch
Louise Belmas
Julie Collomb
Benjamin Farfallini
Maxime Mikolajczak
Romane Peytavin
Issam Rachyq-Ahrad

Scènographie / Lumière : Yoan Claveau de Lima
Création sonore : Guilhem Delhomme

Sur scène, un ensemble de 7 amis décident de se donner rendez-vous sur le lieu qui serait celui de leur première rencontre - le bac à sable - pour questionner l'essence de ce qu'ils partagent, ce qui les lie, ce qu'ils ont en commun. Ils souhaitent mettre à plat leur relation, veulent se regarder à nouveau avec un regard neuf, vivant.


http://www.la-nivatyep-cie.fr
http://quelquechosedecommun.free.fr


LE COLLECTIF TDM

LE CAS WOYZECK

Du 25 au 28 MARS 2013

 

LE CAS WOYZECK 

 

NOUS CONFRONTONS LE THÉÂTRE À LUI MÊME
EN MÊME TEMPS QUE NOUS NOUS CONFRONTONS À LUI

Le Cas Woyzeck
D'après Woyzeck de Büchner.
Une création collective dirigée par : Sarah Gerber
Traduction et adaptation : Roxane Compagne
Avec : Lise Gervais, Matej Hofmann, Willie Schwartz, Maxime Villeléger, Charles-Henri Wolff
Création Lumière : Raphaël Auger et Sebastien Roman

//Le Cas Woyzeck// est une création collective basée sur la pièce de Georg Büchner et le fait divers dont elle est inspirée. Écrite en 1837 elle est retrouvée en fragments à la mort de Büchner la même année. L'histoire d'un jeune soldat, Franz Woyzeck qui semble martyrisé par son entourage et victime d'étranges phénomènes... D'après l'histoire vraie d'un homme qui commit le pire dans l'Allemagne du XIXème siècle. Cette écriture fragmentaire relève du véritable défi pour chaque metteur en scène d'en faire sa propre adaptation. Non pas qu'il s'agisse de chacun raconter sa propre histoire mais d'en choisir un axe: Est il fou? Est il réellement martyrisé par son entourage et donc victime? Est il au contraire créateur de cette situation? Notre axe, celui de la subjectivité de Woyzeck.



http://www.youtube.com/watch?v=11WJG_7mbuM
http://www.facebook.com/pages/Collectif-TDM/254358904648333
http://collectiftdm.wix.com/collectiftdm#!accueil/mainPage

» Dossier de presse à télécharger


LA COMPAGNIE LOUVE

POURPRE

Du 23 au 26 AVRIL 2013

 

POURPRE 

 

Création et mise en scène : Christine Armanger
Musique live : Cédric Michon
Interprétation : Christine Armanger, Olivia Renart
Création lumières : Alice Versieux
Régie : Vincent Devie

Pourpre est une pièce allégorique : elle tente de rendre compte d'une inquiétante étrangeté du désir. 
Sur scène, danse, théâtre et performance se croisent et proposent un monde fugitif et ambigu, construit selon la dynamique du rêve. Accompagnés d'un guitariste produisant une matière sonore live, les corps traversent différents régimes d'intensité, comme autant de rapports possibles entre érotisme et angoisse.
Le désir s'éprouve tout autant qu'il nous fait éprouver le réel. Questionner sa violence latente, c'est chercher à rendre compte d'un présent de la représentation, c'est donc questionner intimement l'expérience du théâtre lui-même.

» dossier de presse à télécharger 


LA COMPAGNIE MAËLSTRÖM

MACARIO

Du 07 au 11 MAI 2013

 

MACARIO 

 

D'après Juan Rulfo
Mise en scène : Belen Cubilla
Avec : Yorick Adjal, Clémence Chatagnon, Nicolas Chevrier
Création Lumière : Gabriele Smiriglia
Scénographie : Rafael Fuster

Dans la Rue on dit que Macario est gaga parce qu'il a tout le temps faim. Il mange des crapauds, des fleurs de liseron, il boit du lait de truie.
On dit même qu'un jour, il a tordu le cou à une dame, comme ça, pour rien. De ça, il ne s'en souvient pas.

Entre réalité et mirage, Macario, figure du fou du village, se bat avec ses tourments et ses désirs.

» Télécharger le dossier de presse de Macario


CAMILLE DAVIN

CEUX QUI TOMBENT

Du 21 au 23  et du 28 au 30 MAI 2013

 

CEUX QUI TOMBENT

 

 


Texte et mise en scène : Camille Davin.
Interprétation : Tamara Al Saadi, Romain Blanchard, Flora Detraz,
Florian Goetz.
Scénographie et costumes : Justine Bougerol et Marie Davin
Accessoires : Camille Olivier
Chorégraphie : Flora Detraz
Vidéo : Camille Entratice
Musique : Thomas Bourhis
Lumières : Flore Marvaud, Chouaib Shoob.

C'est histoire d'une fille, Ophélie, qui s'adresserait à son public comme à son miroir pour parler de la séparation, de la solitude suite à la mort de son frère. C'est l'histoire de la possibilité d'être présent à soi-même malgré la perte de l'autre.
"Ceux qui Tombent" raconte le geste éperdu d'Ophélie : créer des liens autour de l'expérience de la perte grâce au langage, et se recréer à travers lui. Son témoignage revêt cette fonction de guérison, comme un fil tissé entre elle et le monde.

Le texte a reçu les Encouragements du Centre National du Théâtre.
Ce spectacle intègre la vidéo et un travail sur le corps et la danse.

ceuxquitombent.blogspot.fr
http://vimeo.com/33872566

» dossier de presse à télécharger


LA COMPAGNIE PROCESSES

LE CAS LEONCE, PARTIE 1

Du 28 au 30 MAI 2013

 

LE CAS LEONCE


D'après Léonce et Léna de Georg Büchner
Dans la traduction de Jean-Louis Besson et Jean Jourdheuil
Avec : Mélanie Menu, Karelle Prugnaud, Laure Roldàn, Stephane Szestak, et à l'écran Eugène Durif, Jeanne Birckel, Alexandre Michel
Adaptation et mise en scène : Félicité Chaton
collaboration et régie lumière : Angèle Peyrade
Lumières et vidéo : Julien Boizard
Costumes : Jeanne Birckel

Avec l'aide d'Arcadi dans le cadre des Plateaux solidaires

" Léonce : Ma vie me bâille au visage comme une grande feuille de papier blanc qu'il me faudrait couvrir de mots, mais rien ne me vient, pas une seule lettre. Ma tête est une salle de bal vide, par terre quelques fleurs fanées et des rubans froissés, dans un coin des violons éventrés, les derniers danseurs ont ôté leur masques et se regardent avec des yeux morts de fatigue. Je me retourne moi-même vingt-quatre fois par jour comme un gant. O je me connais, je sais ce que je vais penser et rêver dans un quart d'heure, dans huit jours, dans un an."
Georg Büchner

» Télécharger le dossier de presse


LA COMPAGNIE DEF MAIRA

ENDORMIS SOUS LE CIEL

Du 04 au 08 et du 11 au 15 MAI 2013

 

ENDORMIS SOUS LE CIEL


Texte de Mario Batista
Mise en scène, lumière, jeu : Thomas Bouvet
Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy
Costume : Aude Desigaux
Création sonore : JonCha
Répétitrice : Noemi Laszlo
Régie : Guillaume Rollinde

Remerciements au Théâtre de Gennevilliers - Centre dramatique national de création contemporaine.

Cela pourrait être une femme et ce serait Médée. Cela pourrait être un homme et ce serait La nuit du chasseur. 
Ce sera un homme dans un lieu indéterminé, dans un temps indéterminé, et il parle.
Un petit garçon et une petite fille sont là, immobiles, ils se regardent et se plongent dans les yeux de l'autre.
C'est un temps rêvé. Peut être, peut être pas. 
Puis par le prisme de ces deux enfants se poseront les questions de la mort, du temps, du désir naissant, de la responsabilité de donner la vie.
Un corps sera plongé dans un espace / temps obscur, tenu dans une immobilité mouvante, vibrante par les mots.

http://www.defmaira.fr

» dossier de presse à télécharger


LA COMPAGNIE CHAMP 719

PORTRAIT 1 "SI"

Du 17 au 21 JUIN 2013

 

PORTRAIT SI


Texte d'Hélène Bessette
Par Béatrice Venet et Grégoire Strecker

Une écriture, un visage et un temps donné. Un théâtre qui se veut non-théâtre. Une comédienne non-comédienne. Un metteur non-metteur en scène. Disons avec humour que c'est plutôt une peinture, une installation, un tournage, une performance, ou... , ou... , ... , ou un décor sans décor..., ou simplement pour être concret un RDV entre une écriture, quelques personnes, et un visage. Tout ça dans un lieu, à une certaine heure, parce qu'un RDV est toujours à une certaine heure et dans un certain lieu, n'est ce pas? Mais peut-être pour qu'il puisse se passer quelque chose, ou du moins pour que ce RDV prenne sens, il faudrait d'abord savoir que ce qui doit être entendu ne peut se situer dans le cadre de ce RDV... Parce que tout simplement, le cadre est trop petit pour porter un visage. MAIS sans ce cadre, on ne pourrait faire en sorte que vous voyez ce visage? Et si on s'en tient à ce cadre, alors ce ne sera qu'une pauvre surface d'apparence humaine? Alors on continuera à parler décor, comédienne, metteur en scène et parler théâtre. Non. Non. Non. SI. Non, non, non. Si. Non, non, non, non. Non. Non. Non. Non, Non. "SI", ce petit mot qui tranche, qui est nécessairement précédé, suivi de votre Non, notre Non, tous ces non accumulés, devenus anodins et quotidiens, admis et justifiés, et donc terrifiants empêche d'imaginer ce que ce "SI" pourrait vouloir dire. 

http://www.compagniechamp719.org/

» Télécharger le dossier de presse de SI


LE COLLECTIF HUBRIS

Le Collectif Hubris (« démesure » en grec) a été créé en septembre 2009 à l'initiative de Raouf Raïs et Charlotte Jeanmonod et fait partie des compagnies en résidence de la Loge. Il rassemble metteurs en scène, comédiens, créateurs lumière et son, cuisiniers, plasticiens, costumiers, musiciens, performeurs, auteurs, photographes, maquilleurs. Il cherche à créerr des espaces de liberté pour l'artiste et pour le spectateur. Des espaces de vie et de silence.


FUSION 

Du 03 au 05 JUILLET 2013

 

Mise en scène Raouf Raïs / Chorégraphie Sébastien Ciroux / Lumières Alice Versieux / Réalisation documentaire Mathieu Huot et Raouf Raïs / Interprétation Elisa Benslimane, Cécile Chatignoux, Benoît Fogel... (distribution en cours)

"La fusion est le passage d'un corps de l'état solide à l'état liquide. Fusion, c'est la confrontation, le mélange entre 2 entités, 2 médias : le plateau de théâtre et la vidéo. Fusion, c'est la mise en parallèle, analogique, de l'intime et du public, de l'art et de la nature humaine. Un état des lieux métaphysique." R. Raïs 


EUROPEANNA

Du 11 au 13 JUILLET 2013

 

D'après Patrick Ourednik / Avec : Arthur Verret / Une invention du Collectif Hubris 

- De quoi veux-tu qu'on parle?
- "Testostérone et femmes à barbe"
- Ah ? D'accord !
- Un texte me revient en mémoire : "Les Américains qui débarquèrent en 1944 en Normandie étaient de vrais gaillards et mesuraient en moyenne 1m73 et si on avait pu les ranger bout à bout plante des pieds contre crâne ils auraient mesuré 38 kilomètres". Et c'est le début de notre histoire.


LE COLLECTIF DES YEUX

Fonction et objectif: Créer un espace de production interdisciplinaire, une transversalité entre les arts. Rendre possible la création individuelle dans une optique de l'art contemporain. Ainsi, à partir de l'existence de plusieurs individualités, de leur collaboration, de l'art comme une nécessité, créer un collectif céatif et productif.


EX VIVO

Du 15  au 17 JUILLET 2013


Création, chorégraphie, performance : Bino Sauitzvy / Collaboration artistique & création des prothèses : Lika Guillemot / Musique : Amragol / Production : le Collectif des Yeux

Ex-vivo signifie « hors du vivant » ; en biologie, ce sont des tests faits en dehors de l'organisme. Ici les organes sont sans corps, l'individu social n'est plus : les organes sont indépendants et pourtant vivent et donnent vie. Le spectateur est face à des organes créateurs, vitaux, symbolisent par leurs couleurs et leurs formes. C'est ici un étalement, un parcours physique, un questionnement organique suggérant l'idée de la gestation, de la mutation, de l'identité sexuelle, de la monstration corporelle et du voyeurisme. Le strip-tease, jugé niveau zzéro des arts de la danse, est ici utilisé comme outil pour dévoiler un corps dans sa simple humanité, désérotisé, fané. Le corps implose et explose à la fois afin de rendre visible l'envers de la peau. Reconstituer le corps porteur de la vie au lieu de l'entretien du corps malade. La performance se vit comme un événement une traversée pour disparaître et « ré-exister » ailleurs autrement.